Désimlocker sans passer par le (méchant) opérateur

Voulant changer d’opérateur, j’ai demandé à Bouygues Telecom le code de désimlockage (en français) de mon téléphone. En théorie cela est simple, il suffit d’entrer son code IMEI dans la partie adaptée de l’espace client et la procédure vous est fournie. Dans mon cas, il s’agit d’un numéro à 8 chiffres à rentrer dans l’appareil lorsqu’on l’utilise avec une carte SIM d’un autre opérateur (SOSH, pour ne pas le nommer). Simple et efficace… sauf que le numéro fourni n’est pas le bon ! Impossible de desimlocker mon Samsung Galaxy S3, d’après les forums de Bouygues et le vendeur de ma boutique, il faut envoyer son téléphone au SAV… Génial !

Mon Galaxy S3 i9300 devenant très lent (sans qu’un Factory Reset n’y fasse rien), j’ai décidé de changer la version (ROM) d’Android dans la foulée.

1) Rooter

Afin de changer sa ROM, il est impératif de rooter son téléphone. Ce n’est pas sans risque, vous êtes prévenus !

J’ai suivi la procédure indiquée ici : http://blogmotion.fr/mobilite/root-galaxy-siii-11726. Les explications sont claires, l’opération est terminée en quelques minutes : il suffit de lancer Odin avec l’auto-Root de ChainFire et  le tour est joué !

2) Sauvegarder

Avant toute chose, pensez à faire du nettoyage sur votre téléphone portable : supprimer les applications inutiles, effacer les anciens SMS/MMS/mails… Cela vous permettra de gagner du temps.

Une fois « Root », vous pouvez installer le logiciel ROM Manager de ClockWorkMod (CWM). Vous trouverez toutes les informations utiles sur le site http://blog.getspool.com pour installer l’outil « recovery ». Cet outil permet de sauvegarder la ROM actuelle pour la remettre en cas de pépin et propose des outils sympas pour gérer les ROM. Par contre, la version gratuite ne permet pas de déplacer le répertoire de backup vers votre PC. Qu’à cela ne tienne : installez ES Explorer et activer le mode « root ». Vous pourrez ainsi copier le répertoire vers la carte SD ou l’envoyer vers votre PC par Wifi (préférez la 1ère option, plus rapide !).

Par sécurité, j’ai aussi sauvegardé uniquement les données (contacts, photos, musiques,…) par l’utilitaire Kies de Samsung.

3) Désimlocker

J’ai utilisé le petit logiciel GalaxSimUnlock gratuit disponible ici. Il faut lui donner les droits Root, j’ai maintenant un beau téléphone débloqué tout opérateur.

 4) Changer de ROM

Parmi toutes les ROM possibles, vous avez le choix entre une ROM dite « stock » (officielle) et les ROM « custom ». Regardez les différences entre les versions disponibles pour votre modèle. J’ai choisi Paranoid Android (pour les ROM custom, pensez à installer également les applications Google : https://goo.im/gapps/ non fournies).

Vous trouverez un tutoriel ici : http://www.ibtimes.co.uk/. Il décrit la méthode la plus « simple » : copier la ROM sous forme de ZIP sur la carte microSD à partir de votre ordinateur.

Si vous n’avez pas cette possibilité, vous pouvez aussi uploader le ZIP par la liaison USB avec adb. Toutes les infos ici : http://www.androidpit.fr.

Conclusion

J’ai passé presque une journée entre PC et portable mais ça en valait la peine, j’ai maintenant un beau Galaxy S3 avec une nouvelle ROM et BEAUCOUP moins de ralentissement !

Olivier Écrit par :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *